AQUABROC
Quelques oeuvres d'artistes confirmés, ces artistes sont repris et côtés (Arto, Piron, Benezit, ADEC, Artprice, Dictionnaire des peintres Belges et parfois Schurr)
 

DELVIGNE Bruno

NOLLET Paul

STROBBAERTS Marcel

 

DELVIGNE Bruno

 

 Louvain 1948

Côté à l’ADEC

ARTO

Peintre, aquarelliste et dessinateur. Elève à Saint-Luc à Bruxelles. Raconte son petit village imaginaire. Allie par son graphisme des jeux d'obliques, des perspectives aplaties, des ondulations d'apparence spontanée, alors que leur mise en place est soigneusement pesée.

PIRON

Peintre, dessinateur, aquarelliste. Formation à Saint-Luc à Bruxelles. Auteur de cartoons humoristiques. Ses œuvres se situent souvent dans un village imaginaire.

 

NOLLET Paul

 

Liège 1911-1996

Côté à l’ADEC

ARTO

Peintre et aquarelliste de paysages et de vues urbaines relevant du post-impressionnisme. Elève dans l'atelier d'E. Scauflaire et à l'Académie de Liège (A. Dupagne, A. Lemaître et A. Mambour), où il deviendra professeur (1949-76). Traduit le charme du quotidien et poétise l'anecdote par une exécution souple et directe. S'inspire des bords de la Meuse et de ses voyages en France, Italie et Espagne. Le climat tempéré lui convenant mieux que celui des régions méridionales, c'est à Paris et dans l'Ile-de-France qu'il déploie le mieux ses talents. Tâte de l'hyperréalisme dans les années 80. Expose ses oeuvres à la galerie Isy Brachot en 1983. Oeuvres au Musée de Liège.

PIRON

Peintre, aquarelliste. Formation à l’atelier libre de Scauflaire, à l’Académie de Liège chez A. Dupagne, A. Lemaître, A. Mambour. A peint des vues de villes, des paysages qu’il découvre lors de ses voyages en France, en Espagne et en Italie. Trouve son inspiration également au bord de la Meuse. Poétise la réalité. Travaille par petites touches lumineuses. Son style apparaît à la fois réaliste et impressionniste. Lauréat de « Art Jeune » à Bruxelles en 1944 et 1945. S’aventure pendant les années 80 dans une certaine voie hyperréaliste, où la couleur exubérante est bien tenue par la ligne géométrique. Professeur de peinture à l’Académie de Liège de 1949 à 1976. Œuvre au Musée de Liège. Mentionné dans Bas I, II et dans « Deux Siècles de Signatures d’Artistes de Belgique ».

DICTIONNAIRE DES PEINTRES BELGES

Paysagiste, il suit l'enseignement de l'atelier libre de Scauflaire et les cours de Mambour à l'académie des beaux-arts de Liège qu'il termine en 1944 et où il enseigne le dessin et la peinture entre 1949 et 1976. Issu d'un milieu populaire, il travaille en usine dès l'âge de dix-huit ans; jusqu'en 1949, il reprend le commerce de linoléum de son père. D'inspiration très classique son œuvre, de tendance à la fois impressionniste et réaliste, rend compte essentiellement des paysages qu'il découvre lors de ses voyages en Espagne, France, Italie et qu'il évoque par petites touches lumineuses qui confèrent à l'ensemble purement descriptif une note poétique. Parfois cité comme le Simenon de la peinture liégeoise, il s'attache également aux abords de la Meuse, croquant l'atmosphère quotidienne, rendant tactiles les objets les plus usuels, esquissant avec un minimum de tons quelques silhouettes. Coloriste avant tout il organise ses compositions sans souci de rigueur géométrique, trop préoccupé par son coup de pinceau dont la facture alerte donne une impression d'esquisse prise sur le vif. Seules ses aquarelles accentuent la finesse du dessin. Dans les années quatre-vingt, Nollet s'aventure dans un style plus dépouillé proche d'un certain hyperréalisme où les formes éclatantes de couleurs sont définies par des lignes purement géométriques. Ses qualités de professeur l'empêchèrent de participer régulièrement à des expositions; néanmoins il expose dès les années cinquante au cercle des beaux-arts de Liège, à Bruxelles, Anvers, Paris... En 1983, la galerie Isy Brachot l'expose.

 

STOBBAERTS Marcel

 

Forest 1899 – Etterbeek 1979

Côté à l’ADEC

ARTO

Peintre, aquarelliste et pastelliste de scènes de genre, portraits, figures, thèmes familiaux et populaires, nus, paysages, vues urbaines. Petit-fils de Jan S. Etudie à l'Académie de Bruxelles (1915-18, C. Montald). Travaille à Paris quelques années. Effectue de nombreux voyages. Au début, il montre surtout la vie populaire à Bruxelles de manière quelque peu ironique. Dans les années 20, il succombe à l'attraction de l'expressionnisme et du futurisme. Ensuite, il évolue vers un intimisme à la facture sobre et aux tons maîtrisés. Membre des cercles Orientation et Apport*. Oeuvres au Musée d'Anvers.

PIRON

Peintre, artiste graphique, pastelliste, aquarelliste. Petit-fils de Jan Stobbaerts. Formation à l’Académie de Bruxelles chez C. Montald (1915-1919). Séjourne ensuite à Paris. Prix de la «Jeune Peinture Belge» en 1924. Entreprend divers voyages. Peint des tableaux de genre intime, des portraits, des figures, des nus, des paysages et des vues de villes. Commence par des tableaux anecdotiques de divertissement populaire (bruxellois) comme des kermesses, des scènes de cabaret, des évènements sportifs, peints avec dynamisme et parfois avec une note satirique. Dans les années 20, il connaît une période influencée par l’expressionnisme et le futurisme. Evolue vers un intimisme d’ambiance, au style sobre et à la palette harmonieuse. La luminosité tamisée accentue l’approche poétique de la réalité. Femme et enfants deviennent ses thèmes favoris. Egalement auteur de pastels et d’aquarelles raffinées. Membre d’ « Orientation » et « Apport ». Œuvres au musée d’Anvers (« Mère et enfant »), et au musée de Bruxelles. Mentionné dans Bas I et dans « Deux Siècles de Signatures d’Artistes de Belgique ».

BENEZIT

Peintre, graveur, né le 2 mai 1899 à Forest (Bruxelles) (Ec. Bel.) Petit-fils de Jan Stobbaerts. Elève de Montald à l’académie de Bruxelles. Il commence par traiter de la vie populaire dans une manière composite qui tient de l’expressionnisme et du futurisme. Ce mélange passablement dynamique, volontiers caricatural et narratif, lui vaut un Prix de la Jeune Peinture Belge. Il évolue pourtant vers plus de sagesse, de sobriété, traitant ensuite la réalité dans un esprit intimiste non dépourvu de sensibilité. Il réalise ainsi des toiles de petits formats, portraits, scènes d’intérieur, paysages, principalement paysages urbains, nus et surtout maternités et scènes de la prime enfance. Il traite ces différents sujets en touches menues à la fois ouatées et acidulées. On a parlé à son propos d’animisme. Il est membre du groupe « Orientation ».

 

 


 

 

 




 
 
Créé avec Créer un site
Créer un site